Ouvrir le menu principal

Page:Stendhal - Mémoires d’un Touriste, II, Lévy, 1854.djvu/230

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
224
ŒUVRES DE STENDHAL.

aux Français. Le genre de beauté génevois consiste, quand il n’est pas strictement allemand, dans de grands traits à la florentine, embellis par une extrême fraîcheur. Le défaut de cette beauté, c’est quelquefois la lourdeur du menton et des ailes du nez, et pour l’expression l’air insignifiant, l’air d’un beau mouton qui rêve. Rien n’est au-dessus d’une belle Génevoise de dix-huit ans ; mais sur une figure si pure, et où toute gaieté est difficile, le momiérisme fait des ravages affreux. Au contraire, la dévotion jésuitique embellit une belle Milanaise (madame Marini, contrada della Baguta).


— Lac de Genève, le dimanche… 1837.

J’ai profité ce matin du magnifique bateau à vapeur l’Aigle, qui fait le tour du lac en neuf heures. Nous nous sommes arrêtés deux heures à Vevey. J’ai vu un lit brodé (à peu près comme celui de Louis XIV, je ne parle pas des dorures) ayant appartenu à une femme aimable, qui est en exécration à Genève. Nous avons passé devant Ouchy, le port de Lausanne, Villeneuve, Saint-Gingolph et Thonon. À la hauteur de Vevey, les hautes montagnes, chargées de bois noir, se précipitent vers le lac par des pentes de soixante degrés, qui donnent sur-le-champ au paysage un caractère tragique. Je n’ai point fait d’aimable rencontre aujourd’hui ; les madame K… sont rares, et comme il faut varier sa vie quand on est en mer, je prends le parti d’écrire.

Les villes de province haïssent Paris et l’imitent ; il est plaisant de voir ces deux dispositions se succéder tous les quarts d’heure dans l’âme d’un provincial. À Genève on hait Paris, et heureusement on ne l’imite pas, mais on en parle sans cesse : un savant génevois s’estime parce qu’il a dîné chez madame de Rumfort, et parle trop souvent des petites circonstances de ces dîners honorables pour lui. Mais, tout en se targuant des marques de considération reçues dans cette moderne Babylone, sa moralité cherche toujours à rabaisser cette ville de l’ironie, et