Ouvrir le menu principal

Page:Stendhal - Mémoires d’un Touriste, II, Lévy, 1854.djvu/171

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
165
MÉMOIRES D’UN TOURISTE.

vu six femmes, et, qui pis est, toutes jeunes et jolies ; il leur a déclaré qu’elles seraient logées à l’infirmerie, à deux cents pas du couvent, et qu’il ne fallait pas songer à approcher même de la porte. Anciennement, a-t-il ajouté d’un air significatif, les femmes ne pouvaient pas franchir nos limites, qui étaient à deux lieues d’ici dans tous les sens. Mais la révolution nous a pris nos biens, et de plus elle s’oppose encore à la sanctification de nos âmes.

Le chartreux qui nous parlait ainsi est un fort bel homme de quarante-cinq à cinquante ans ; il porte, comme les autres, une robe de laine blanche ; et comme il faisait un petit vent assez froid, il ramenait à tout moment le capuchon de sa robe sur sa tête rasée.

Oserai-je l’avouer ? à ce moment j’ai commencé à trouver notre visite assez ridicule. Comment donc ! même abstraction faite de la religion, me disais-je, il ne sera pas permis à de pauvres gens ennuyés du monde et des hommes de fuir leur approche ? Ils cherchent un refuge dans une solitude, à une élévation étonnante, et parmi des rochers affreux ; tout cela ne suffira pas pour arrêter une curiosité indiscrète et cruelle : on viendra voir la mine qu’ils font, on viendra les faire songer aux ridicules qu’ils peuvent se donner, peut-être aux peines cruelles qu’ils cherchent à oublier !

— Mesdames, me suis-je écrié après le départ du père procureur, si vous vouliez m’en croire, vous repartiriez sur-le-champ, vous iriez coucher à Saint-Laurent-du-Pont. Plus vous êtes jeunes et jolies, plus votre présence ici est un manque de délicatesse !

— Hélas ! mon cher monsieur, m’a répondu le mari barbu et savant, je vois en vous la noble délicatesse et la grandeur d’âme de l’admirable don Quichotte, mais en même temps son ignorance complète des choses d’ici-bas. Votre grande âme est un peu trop dans les nues ; vous oubliez le grand mot de notre siècle, l’argent. Les B… se sont conduits ici comme partout ; les pauvres chartreux ne pouvaient pas aller les importuner à