Ouvrir le menu principal

Page:Stendhal - Mémoires d’un Touriste, II, Lévy, 1854.djvu/149

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
143
MÉMOIRES D’UN TOURISTE.

Il ne me vient que des superlatifs sans grâce qui ne peignent rien à qui n’a pas vu, et qui révoltent le lecteur homme de goût. J’ai remarqué les bains d’Uriage, qui font des miracles, dit-on.

On m’avait prêté le recueil du Journal du Dauphiné, contemporain des assemblées de Vizille, et qui m’a fort amusé pendant la route. Quelles drôles de gens que nos pères, comme ils voyaient tout en beau !

On m’a montré, à Pinet d’Uriage, ou mur composé de blocs énormes comme ceux d’Alba (au nord de Rome) que l’on appelle cyclopéens. J’ai admiré le joli château d’Uriage et ses tours si sveltes à quatre étages. J’y ai vu l’arbre généalogique des Dauphins qui régnèrent en ce pays de 889, dit-on, à 1349. Le dernier Dauphin, Humbert II, mort en 1355, était un imbécile au-dessous de sa position, qui ne savait pas ce que tout le monde savait de son temps, faire la guerre. D’une fenêtre de son palais de Grenoble, il laissa tomber dans l’Isère son fils André ; il reconnut aussitôt la main de Dieu qui lui ordonnait d’abandonner le monde, et il céda ses États à Philippe le Bel (1349).


— Grenoble, le 24 août.

Ce que j’aime de Grenoble, c’est qu’elle a la physionomie d’une ville et non d’un grand village, comme Reims, Poitiers, Dijon, etc. ; toutes les maisons y ont quatre ou cinq étages, quelquefois six. Cela est plus incommode et moins salubre, sans doute ; mais la première condition de l’architecture, c’est de montrer de la puissance, et l’on ne peut voir que du confortable vulgaire dans les petites maisons à deux étages de Reims et de Dijon. On dirait que les façades de toutes les maisons de Grenoble ont été rebâties depuis vingt ans.

Avant la conquête par les Romains, quand Grenoble s’appelait Cularo, elle était adossée à la montagne de la Bastille, et couvrait cette étroite bande de terre occupée aujourd’hui par la rue Saint-Laurent et le quai La Perrière. Gratien la rebâtit et lui