Ouvrir le menu principal

Page:Stendhal - Mémoires d’un Touriste, II, Lévy, 1854.djvu/102

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
96
ŒUVRES DE STENDHAL.

qui ose faire ce qui lui plaît, sans songer aux spectateurs. À ce bal il y a eu des soirées charmantes. Mais ce qui fait la gaieté de la foire, c’est que beaucoup de jeunes femmes de Saint-Étienne, de Grenoble, de Mâcon, de Montpellier, de Béziers, d’Aix, etc., etc., obtiennent de leurs maris de les mener une fois dans leur vie à Beaucaire, et, en général, c’est dans l’année qui suit le premier enfant. On peut imaginer les bizarreries, pour parler comme les Espagnols, que l’amour, ou ce qui lui ressemble le plus, fait naître au milieu de tant de gens, parmi lesquels les riches songent uniquement à de grandes opérations de commerce, tandis que, pour les jeunes, la besogne de tous les jours est purement manuelle. Une jeune femme qui arrive à Beaucaire veut avant tout trouver quelque plaisir extraordinaire. Oserai-je avouer, au grand détriment de la morale, qu’on ne prend rien au sérieux à Beaucaire que le non-payement d’une lettre de change ? Me permettra-t-on de répéter ce qui m’a été dit par une jolie femme de vingt-cinq ans, à la vérité plus raisonnable qu’une autre ?

« On est assuré de ne revoir jamais l’homme pour qui on aurait eu un moment de faiblesse, tandis qu’il y a à penser dans une petite ville qu’on l’aura éternellement sous les yeux, et il peut devenir ennemi. »

Le préfet de Nîmes a six mille francs pour venir gouverner la foire.

On pense bien qu’une réunion aussi nombreuse de gens qui ne se connaissent pas, et dans un lieu aussi étroit, doit attirer une foule de fripons de toutes les espèces, et de demoiselles. Les fripons sont d’autant plus difficiles à convaincre, que chacun d’eux se prétend marchand de quelque chose. Les gendarmes ne m’ont jamais semblé si admirables, si patients, si justes qu’à la foire de Beaucaire. Ces voleurs de Beaucaire n’ont pas dans le caractère la profondeur ni les combinaisons des voleurs de la foire de Guibrai, mais on leur trouve une agilité et une effronterie divertissantes. Ce qui est le plus rare à Beaucaire, parmi