Ouvrir le menu principal

Page:Stendhal - Chroniques italiennes, Lévy, 1855.djvu/318

Cette page a été validée par deux contributeurs.




LES TOMBEAUX DE CORNETO