Ouvrir le menu principal

Page:Stendhal - Chroniques italiennes, Lévy, 1855.djvu/316

Cette page n’a pas encore été corrigée


permettaient, les limes et les diamants, et il s’éloigna rapidement.

Vanina resta anéantie. Elle revint à Rome ; et le journal annonce qu’elle vient d’épouser le prince don Livio Savelli.