Ouvrir le menu principal

Page:Solleysel - Parfait mareschal - 5è éd., 1680 - tome 1.djvu/367

Cette page n’a pas encore été corrigée

Chap.
ⅽⅹⅸ
.
On peut faire de la ptisanne de cette teinture de soulfre en y adjoustant la regalisse & les autres drogues apropriées, & cette ptisanne est tres-bonne pour les asthmatiques.

Quelque Cavalier impatient se chagrinera d’un si long procedé ; s’il trouve quelque remede qui puisse guerir Son Cheval sans prendre tant de soin, je consens de bon cœur qu’il le pratique.


CHAP.
CXX.
De la Toux des Chevaux.


IL y a peu de Chevaux qui soient poussifs sans avoir la Toux, mais il y a beaucoup de Chevaux qui ont la Toux sans estre poussifs.

La Toux est un mouvement extraordinaire des parties qui servent à la respiration, par le moyen duquel la nature cherche à pousser au dehors ce qui luy nuit dans le poulmon.

Une des causes les plus ordinaires de la Toux, vient des flegmes qui occupent les canaux de la trachée artere, qui est le passage de l’air que nous respirons : plusieurs croyent qu’il tombe beaucoup de pituite du cerveau dans la poitrine ; mais le poulmon des Chevaux est assez arrosé de vaisseaux, & assez grand pour fournir la matiere de la Toux, sans l’emprunter d’ailleurs.

La nature pour se décharger de cette humeur qui l’oppresse, fait cet effort qu’on appelle la Toux.

La Toux provient aussi quand le Cheval a souffert un grand froid, pour avoir bu de l’eau trop vive, ou quand les conduits du poulmon sont desséchez faute d’humeur, ou irritez par quelque fumée ou par la poussiere, tant de la campagne, que de celle du foin & de l’avoine, ou pour avoir bû des eauës bourbeuses.

La Toux peut estre causée aussi quand le Cheval mange trop avidement, & qu’il coule quelque nourriture par le conduit de la respiration ; mais cette derniere se guerit sans aucun medicament. On doute quand on voit tousser un vieil Cheval, s’il est poussif ; mais il faut considerer & faire attention sur la maniere dont il tousse, car si la Toux est humide & grasse, elle ne signifie point la pousse ; mais si elle est séche & fouvent reïterée, il faut considerer le flanc avec attention, il fera connoistre aisément si c’est la pousse. La Toux inveterée est souvent pire qu’une nouvelle pousse.

Quelquefois la Toux demeure aux Chevaux d’un reste de rhu-