Ouvrir le menu principal

Page:Solleysel - Parfait mareschal - 5è éd., 1680 - tome 1.djvu/359

Cette page n’a pas encore été corrigée

Chap.
ⅽⅹⅵ
.
fera beaucoup d’effet : si pourtant apres avoir reïteré cette poudre, le Cheval n’est point guery, ce sera une marque d’une guerison tres-difficile, ou peut estre impossible.

Notez que si vous donnez les deux livres d’huile sans que vous ayez de grands indices, & des signes fort évidents qu’il y aye necessité de faire cette évacuation, asseurement vous ne serez pas sans peur d’en voir crever vostre Cheval ; car ceux qui sont d’un temperament bilieux ou qui ont trop de feu, s’ils avallent cette huile, quand on les debridera, ils ne voudront point manger en suitte, ils enfleront huit ou dix heures apres la prise, comme s’ils alloient crever, mais ils n’en meurent pas, si on les promene en main & apres une demie heure de promenade leur donner un lavement avec de la bierre & des scories, comme je l’ay décript en plusieurs endrois ; une demie heure apres le lavement les promener encore une heure en main, au retour encor un lavement comme le precedent qui ouvrira vostre Cheval & le fera purger & des lors vous serez quitte de la peur, & vostre Cheval vuidera beaucoup quelquefois vingt-quatre heures de suite, que s’il ne mange point pendant tout ce temps-là, il n’importe, il mangera apres.

Ce desordre n’arrive point aux Chevaux d’un temperament humide qui sont paresseux, chargez d’humeurs, à ceux-là l’évacuation se fait fans peine, & fait un bon effet ; c’est à vous de prendre vos mesures là dessus.


CHAP.
CXVII.
Poudre excellente pour les Chevaux poussifs.

PRenez trois livres de graines de lin, mettez-les dans une terrine de terre, ensorte que la graine de lin soit épanduë tout autour, & quand le pain sort du four, mettez la terrine dedans & bouchez le four, d’heure en heure remuez cette semence de lin, continuez à la remettre au four à la sortie du pain jusqu’à ce qu’elle soit bien séche & friable, & que l’humidité en soit exhalée : prenez ensuitte deux livres de regalisse rappée, ou plûtost substituez une livre suc de regalisse noir de Lyon : ce qui sera plus commode en ce que la regalisse est fort difficile à piler, & le suc fera assurément plus d’effet parce qu’il est dissoluble, & ne coûte gueres davantage ; demie livre d’anis, des feuilles & fleurs d’hyfope séches demie livre, sauge autant, du fiel de terre, en Latin centaureum minus, fleurs & feüilles quatre onces, chardon-benit quatre onces, feuilles d’aristoloche longue deux onces, veronique &