Ouvrir le menu principal

Page:Solleysel - Parfait mareschal - 5è éd., 1680 - tome 1.djvu/288

Cette page n’a pas encore été corrigée

Chap.
ⅹⅽⅳ
.
ray encore icy une description qui passe pour tres-bonne ; & asseurément j’en ay veu de tres-grands effets, on pourra choisir ce qui agréera le plus : Lors que quelqu’un vous dira qu’il a un onguent qui n’a jamais manqué de clou de ruë, vous pouvez luy repondre hardiment ayant l’un de ceux cy-, que vous en avez un aussi bon que le sien neantmoins que vous n’estes pas asseuré de guerir tous les clous de ruë, & vous direz vray.

Onguent de Barthelemy, pour les Encloüeures, Clous de ruë, & Bleymes.

Prenez une livre d’huile d’olive, demie livre de sucre, pinte de gros vin rouge, feuilles de romarin, & feuilles d’orties grieches de chacune quatre onces, mettez le tout dans un pot de terre verny ; que la moitié reste vuide, couvrez-le de son couvercle, & bouchez bien les jointures avec de la pâte, faites bouillir à petit feu de charbon six heures entieres, ensuite refroidir à demy, & passez au travers un linge, adjoûtez six onces cire neuve coupée en morceaux & laissez refroidir, si les herbes sont fraîches, l’onguent sera verd. Il s’applique chaud comme les autres onguents, & mesme en le faisant fondre, on y peut mettre dans la cueiller un peu d’huile d’olive ou du beurre, pour empécher qu’il ne se brûle, & qu’on ne soit privé de l’effet.


CHAP.
ⅩⅭⅤ.
Baume ardent pour les playes, meurtrissures, & douleurs froides ; comme aussi pour les Encloüeures, Clous de ruë, &c.


PRenez une chopine excellent esprit de vin, demie once de camphre en poudre, qu’il faut méler parmy l’esprit de vin, mettez dans un grand matras capable de contenir trois chopines, & un vaisseau de rencontre au haut, le tout bien lutté ; laisser circuler sur une chaleur du Bain-Marie, jusqu’à ce que le camphre soit dissout. Il ne faut pas que le bain boüille, mais le plus chaud qu’il se peut sans boüillir ; le camphre estant dissout, ôtez du bain, & laissez refroidir le matras, délutez le rencontre & mettez dans le matras deux onces carabé concassé : remettez le rencontre, luttez & remettez au Bain Marie chaud sans bouillir comme cy-devant, pendant deux jours & deux nuits, laissez refroidir : le Baume sera fait, qu’il faut garder dans une fiole bien bouchée.

Le carabé est l’ambre jaune, & plus l’ambre approche du blanc,