Ouvrir le menu principal

Page:Solleysel - Parfait mareschal - 5è éd., 1680 - tome 1.djvu/149

Cette page n’a pas encore été corrigée

Chap.
ⅼⅰ
.
avoir recours au Livre intitulé, La Gloria del Cavallo Opera del illustre Signior pasqual Caraciollo, imprimé à Venise, dans son neufiéme Livre, où il dit tout ce qui se peut écrire sur ce sujet, aussi bien que sur toutes les maladies des Chevaux, dont il a parlé tres-doctement dans tout son Livre.

Je ne vous propose point icy la poudre divretique de la Reine, pulvis divreticus Reginæ, c’est un fatras d’ingrediens divretics difficiles à trouver & chers à acheter, il n’est point de Livre de Medecine qui ne vous en fournisse une longue & ample liste ; mais il est de la prudence d’en choisir les plus propres. J’aurois pu grossir fort inutilement ce Volume de cent pareilles descriptions, plus pleines de paroles que suivies d’effet : car à dire nettement les choses comme je les ay éprouvées tres-souvent, lors qu’on a leu les Livres de Medicine, on croit qu’on guerira toutes les infirmitez par les beaux effets qu’ils promettent des vertus des simples : mais quand on en vient à l’expérience on se trouve bien loin de compte ; il faut donc adjoûter une foy bien circonspecte à tout ce qu’ils nous promettent, la plus-part de ceux qui écrivent prennent d’un autre Auteur, & celuy-là d’un autre, pas un n’aura mis en pratique ce qu’ils debittent, & cinquante l’auront dit l’un après l’autre dans leurs Livres, parce que l’autre l’a dit ; j’estime plus une experience faite avec les toutes observations necessaires, que toutes les belles promesses en l’air de beaucoup d’Autheurs ; je ne veux pas dire que tous en usent de mesme ; Car il y en a qui n’écrivent que ce qu’ils ont experimenté, mais il y en a peu, & le choix en est mal-aisé.


CHAP.
ⅬⅡ.
De la sixiéme espece de Tranchées, nommées Tranchées rouges.


LEs Chevaux ont affez rarement une sixiéme espece de Tranchées causées de matière bilieuse, que les Mareschaux appellent Rouges, il en réchappe peu de ceux qui en sont atteints.

Il est mal-aisé de discerner ces sortes de tranchées d’avec les autres, à moins que de connoistre le tempérament de vostre Cheval ; Tous les remedes precedens pour les Tranchées sont chauds, & la cause de cette maladie venant de chaleur causée par une fermentation de la bile, si on la traite comme les precedences vous adjoûterez feu sur feu, qui par sa violence aura bien-