Ouvrir le menu principal

Page:Solleysel - Parfait mareschal - 5è éd., 1680 - tome 1.djvu/129

Cette page n’a pas encore été corrigée

Chap.
ⅹⅼⅲ
.
onces huile laurier, & donnez le tout au Cheval.

Si le Cheval qui a des tranchées causées des vents ne guerit pas de ce lavement, il faudra une heure apres qu’il l’aura randu luy faire avaller avec la corne une livre d’huile d’olive mélée avec avec chopine d’eau de vie, & le promener au trot pendant un quart d’heure bien couvert, puis un autre quart d’heure au pas.

Lavement excellent pour faire sortir les vents.

Prenez cinq chopines de bierre deux onces scories de foye d’antimoine, mettez-les en poudre fine faites bouillir un moment à gros bouillons, puis adjoûtez trois ou quatre onces bonne huile laurier & donnez ce lavement tiede au Cheval, & reïterez de deux en deux heures jusque à guerison ; ce lavement est le meilleur remede qu’on puisse trouver.

Voicy la description d’une Huile specifique pour les tranchées causées des vents ; elle est bonne pour plusieurs autres maladies, car elle évacue les impuretez du bas ventre, & donne lieu aux autres de descendre ; ceux qui ont beaucoup de Chevaux peuvent tenir chez eux de cette huile, on la compose à peu de frais, elle est bonne pour porter à l’armée quand on a nombre de Chevaux, & elle se conserve long-temps.


CHAP.
ⅩⅬⅣ.
Huile carminative & purgative pour les Clysteres.


PRenez les herbes suivantes, qui auront esté sechées à l’ombre ; à sçavoir, Rhuë, calament, origan, pouliot, de chacune une poignée, semences de pastenades, de cumin, de fenouil, bayes de laurier, de chacune une once, huile d’olive deux livres, vin blanc une livre ; mettez en poudre les semences, & concassez les herbes, le tout ensemble dans un pot de terre vernissé, mettant un autre pot par dessus un peu moindre que celuy de dessus pour couvercle, luttant les jointures avec de la terre grasse ou de la pâte : faites cuire à feu lent jusqu’à la consomption de la moitié du vin, ce qui se fera environ dans six heures. Laissez-le refroidir à demy : passez l’huile, & la remettez avec quatre onces de poulpe de coloquinte dans le mesme pot, couvrez-le & le lutez de mesme, puis le faites cuire pendant six ou huit heures à une chaleur modérée : ensuitte faites bouillir à gros bouillons une demy heure, & le laissez à demy refroidir, puis décou-