Ouvrir le menu principal

Page:Solleysel - Parfait mareschal - 5è éd., 1680 - tome 1.djvu/105

Cette page n’a pas encore été corrigée

Chap.
ⅹⅹⅹⅱ
.
rin ; que si cette eau n’opere pas assez, il faut ensuitte se servir de la Pierre admirable cy-devant décrite. Et au cas qu’elle ne fasse pas l’effet que vous pretendez, comme il peut arriver que l’œil sera fort enflammé, il faut avoir recours à l’huile de Saturne, qui est une huile tirée du plomb avec methode, en mettre sept ou huit gouttes dans l’œil tous les jours, vous verrez un effet si beau & si extraordinaire qu’il n’y a remede au monde qui le vaille.

L’huile de Saturne est specifique pour les fluxions sur les yeux & particulierement pour celles qui suivent les mouvemens de la Lune, & si vous en usez quelque temps avant que la Lune doive causer la fluxion, il n’en aura point de ressentiment, & l’œil demeurera beau ; si vous continuez à vous en servir, & en mettre seulement deux gouttes tous les jours avec une plume, vous conserverez des Chevaux lunatiques des années entieres, sans qu’il paroisse aucune apparence de Lune sur les yeux de vostre Cheval, qui resteront beaux & clairs.

Si le Cheval est frappé actuellement de la Lune, il faut en mettre tous les jours deux fois dans les yeux, dans peu de temps vous en verrez un bon effet.

Je l’ay souvent éprouvé avec beaucoup de satisfaction & vous pouvez vous en servir avec asseurance.


CHAP.
ⅩⅩⅩⅢ.
Huile de Plomb, oleum Saturni.


LA maniere de composer cette huile est décrite par differens procedez dans tous les Illustres Chimiques anciens & modernes ; quoy qu’ils ayent nommé cette liqueur huile, ce n’en est pas une à proprement parler, parce qu’elle n’est pas inflammable, s’il y a faute à le nommer ainsi c’est apres des Illustres, qui sont Paracelse, Crollius, Zuvelfer, & autres ; entre toutes leurs differentes methodes, de le composer, je me suis attaché à la suivante l’ayant trouvée avec moins d’embarras : si vous n’estes pas expert, il faut vous adresser à quelque Artiste qui vous la fasse methodiquement, quoy que la description suivante soie assez claire, pour peu que vous ayez de lumière dans la distillation.

Prenez six livres de ceruse grattez la sur un tamis de crin renversé, pour la reduire en poudre, & la mettez dans une terrine de grais, & dix pintes de vinaigre distillé par desus, il faut laisser digerer le tout sur le bain de sable, à chaleur mediocre pen-