Page:Simon - La Peine de mort, 1869.djvu/80

Cette page a été validée par deux contributeurs.


s’approcha de lui deux ou trois fois et voulut le prendre par le bras ; mais il la repoussa doucement, et se retira à l’écart avec les autres réfractaires. Au dernier coup de vêpres, tout le monde entra dans l’église. Le maire se montra alors sur la porte du cabaret, regarda de loin son affiche intacte, et dit à ses confédérés avec une satisfaction intime : « Il ne s’agit que d’avoir de la fermeté. »

La foire au chanvre tombait le mercredi suivant, et les gendarmes de Plumelec devaient venir à Bignan pour ce jour-là ; mais on ne fut pas étonné, dans les circonstances où on se trouvait, de voir arriver, dès le mardi, une quinzaine d’hommes du 43e de ligne, sous la conduite d’un sergent, et autant de gendarmes mobiles. Le maire se