Page:Simon - La Peine de mort, 1869.djvu/75

Cette page a été validée par deux contributeurs.


Bignan est un gros bourg du canton de Saint-Jean-Brévelay, dans les environs de Locminé. On y fait un assez grand commerce de chanvre et de bestiaux, de sorte qu’il y a là une demi-douzaine de gros marchands, moitié paysans, moitié bourgeois, qui ne vont qu’à la première messe le dimanche, et qui passent, non sans raison, pour des bleus enragés. M. Brossard, ancien receveur de l’enregistrement destitué sous Charles X, était l’homme le plus lettré de ce petit groupe. Il avait été nommé maire après le 24 juillet, et s’était signalé, dès la première année de son administration, en refusant de marcher derrière le dais avec son écharpe, à la procession de la Fête-Dieu, ce qui, par une conséquence nécessaire, en avait fait l’oracle de tous les bleus de Bi-