Page:Silvestre - Les Ailes d’or, 1891.djvu/128

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


LE PAYS DES RÊVES

I

Veux-tu qu’au beau pays des Rêves
Nous allions la main dans la main ?
Plus haut que l’odeur du jasmin,
Plus loin que la plainte des grèves,
Veux-tu, du beau pays des Rêves,
Tous les deux chercher le chemin ?

J’ai taillé dans l’azur les toiles
Du vaisseau qui nous portera,
Et doucement nous conduira
Jusqu’au verger d’or des étoiles.
J’ai taillé dans l’azur les toiles
Du vaisseau qui nous conduira.