Page:Shelley - Œuvres en prose, 1903, trad. Savine.djvu/218

Cette page n’a pas encore été corrigée


LES ASSASSINS (1) FRAGMENT DE ROMAN

CHAPITRE 1 Jérusalem, poussée à la résistance par les continuelles usurpations et l’insolence de Rome, ligua en un faisceau ses factions pour se révolter contre l’ennemi et le tyran commun. Inférieurs à leur adversaire en tout, excepté en espoir invincible de la liberté, les Juifs entourèrent la cité de fortifications d’une force extraordinaire, et placèrent en bataille devant le temple une troupe que le patriotisme et la religion animaient de la bravoure du désespoir. Les femmes elles-mêmes préféraient mourir plutôt que de survivre à la ruine de leur patrie. Quand l’armée romaine approcha des murs de la ville sainte, ses préparatifs, sa discipline, le nombre de ses soldats prouvèrent que son chef était persuadé qu’il n’aurait pas à combattre les premiers barbares venus.

1. Edité par Mrs Shelley.