Page:Shakespeare - Œuvres complètes, traduction Hugo, Pagnerre, 1873, tome 12.djvu/207

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



EXETER.

— Lords, rappelez-vous le serment que vous avez fait à Henry, — ou d’anéantir complètement le Dauphin, — ou de le ramènera l’obéissance sous notre joug.


BEDFORD.

— Je me le rappelle ; et je prends ici congé — pour aller faire mes préparatifs.

Il sort.

GLOCESTER.

— Je vais au plus vite à la Tour — pour inspecter l’artillerie et les munitions ; en ensuite je proclamerai roi le jeune Henry.

Il sort.

EXETER.

— Étant nommé gouverneur particulier du jeune roi, — je me rends auprès de lui à Eltham, — et je prendrai là les meilleures mesures pour sa sûreté.

Il sort.

WINCHESTER.

— Chacun a son poste et ses fonctions, — je suis laissé de côté ; il ne reste rien pour moi. — Mais je ne serai pas longtemps un Jeannot sans place ; — je compte tirer le roi d’Eltham, — et réinstaller au gouvernail des affaires publiques.

Il sort.



Scène II.

[En France. Devant Orléans.]


Entrent Charles, avec ses troupes, Alençon, René et autres.



CHARLES.

— La marche véritable de Mars, dans les cieux — comme sur la terre, est restée jusqu’ici inconnue. — Naguère il brillait pour les Anglais ; — maintenant que nous