Page:Shakespeare - Œuvres complètes, traduction Hugo, Pagnerre, 1869, tome 6.djvu/441

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


TROGNE, brusquement.

Votre partenaire est en travail, camarade Hector, elle est en travail. Elle est à ses deux mois de gestation.


ARMADO.

Que veux-tu dire ?


TROGNE.

Ma foi, à moins que vous ne jouiez le rôle de l’honnête Troyen, la pauvre fille est perdue. Elle est grosse… L’enfant se pavane déjà dans son ventre ; il est bien de vous.


ARMADO.

Ah ! tu me diffamonises devant les potentats ! Tu vas mourir.

Il dégaine.

TROGNE.

Alors Hector sera fouetté pour avoir fécondé Jacquinette et pour avoir occis Pompée.


DU MAINE.

Ô rare Pompée !


BOYET.

Renommé Pompée !


BIRON.

Plus grand que le grand grand grand grand Pompée ! Pompée l’immense !


DU MAINE.

Hector tremble.


BIRON.

Pompée est ému… Plus de furie ! plus de furie !… Excitez-les ! excitez-les !


DU MAINE.

Hector le provoquera.


BIRON.

Oui, n’eût-il pas plus de sang dans le ventre qu’il n’en faut pour faire souper une puce !