Page:Shakespeare - Œuvres complètes, traduction Hugo, Pagnerre, 1869, tome 6.djvu/159

Cette page a été validée par deux contributeurs.


Le Tailleur.

.

« Avec un petit collet arrondi… »


Grumio.

Je confesse le collet.


Le Tailleur.

« Avec une manche large… »


Grumio.

Je confesse deux manches.


Le Tailleur.

« Les manches minutieusement découpées… »


Petruchio.

Oui, voilà l’infamie.


Grumio.

Erreur dans le mémoire, monsieur ! erreur dans le mémoire ! J’ai commandé que les manches fussent découpées d’abord, et ensuite recousues ; et cela, je te le prouverai, quand ton petit doigt serait armé d’un dé.


Le Tailleur.

Ce que je dis est vrai ; si je te tenais ailleurs, je te le ferais reconnaître.


Grumio.

Je suis à ta disposition ! Sur-le-champ ! munis-toi du mémoire, passe-moi ta verge, et ne me ménage pas.


Hortensio.

Dieu me pardonne, Grumio ! la partie ne serait pas égale.


Petruchio, au tailleur.

Ah çà, monsieur, en deux mots, cette robe n’est pas pour moi.


Grumio, à Petruchio.

Vous avez raison, monsieur ; elle est pour ma maîtresse.