Page:Shakespeare - Œuvres complètes, traduction Hugo, Pagnerre, 1865, tome 2.djvu/65

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Elle reconnut alors que Francis Stuart et dame Mac-Calzean lui avaient posé cette question : « Combien de temps le roi régnera-t-il et qu’arrivera-t-il après sa mort ? » Elle reconnut encore que, dans cette entrevue avec Francis, elle avait pris l’engagement d’attenter aux jours du roi et de la reine, et de faire cette horrible proposition dans le prochain sabbat des sorcières du Lothian. La réunion eut lieu dans l’église de North-Berwick. Il y avait là, parmi les assistants, Betsie Todd, Kate Grey, la femme de Georges Moilis, Robert Grierson, Catherine Duncan, Buchanan, Thomas Barnhill et sa femme, Gilbert, John et Kate Macgil, Marion Leuchop, le docteur Fian, etc. En tout vingt-huit personnes que l’accusée nomma. Le docteur Fian ouvrit la porte de l’église en prononçant certaines paroles et alluma des cierges de cire noire avec un tison dérobé au feu de l’enfer. Le diable parut alors dans la chaire, couvert d’une robe noire et d’un bonnet noir, et fit un long sermon à la suite duquel Agnès Simpson fît sa motion régicide. Cette motion fut mise aux voix et adoptée. Il fut décidé que la conspiration commencerait par une tempête. C’est cette tempête qui éclata le jour de la Saint-Michel et fit chavirer la barque de lady Melville. Voici comment on s’y prit pour l’exécuter. Les conjurés saisirent un chat qu’ils baptisèrent au nom de Satan, et, après lui avoir attaché aux pattes les quatre membres d’un cadavre, le jetèrent à la mer. Après quoi, tous s’embarquèrent dans des cribles [1], et alors eut lieu l’épouvantable ouragan qui désempara la flotte danoise. Pour ne pas être engloutie, Agnès

  1. Nous retrouvons ce détail dans Macbeth :
    PREMIÈRE SORCIÈRE

    … Son mari est parti pour Alep comme patron du Tigre ; mais je vais voguer jusque-là dans un crible, et, comme un rat sans queue, j’agirai, j’agirai, j’agirai.