Page:Shakespeare - Œuvres complètes, traduction Hugo, Pagnerre, 1865, tome 1.djvu/290

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


HORATIO

Vous auriez pu rimer.


HAMLET

Ô mon bon Horatio, je tiendrais mille livres sur la parole du fantôme. As-tu remarqué ?


HORATIO

Parfaitement, monseigneur.


HAMLET

Quand il a été question d’empoisonnement ?


HORATIO

Je l’ai parfaitement observé.


HAMLET

Ah ! Ah !… allons ! un peu de musique !… allons ! les flageolets.

Car si le roi n’aime pas la comédie…
C’est sans doute qu’il ne l’aime pas, pardi !

Entrent Rosencrantz et Guildenstern.

Allons ! de la musique !


GUILDENSTERN

Mon bon seigneur, daignez permettre que je vous dise un mot.


HAMLET

Toute une histoire, monsieur.


GUILDENSTERN

Le roi, monsieur…


HAMLET

Ah ! oui, monsieur, quelles nouvelles de lui ?


GUILDENSTERN

Il s’est retiré étrangement indisposé.


HAMLET

Par la boisson, monsieur ?


GUILDENSTERN

Non, monseigneur, par la colère.