Ouvrir le menu principal

Page:Sensine - Chrestomathie Poètes, Payot, 1914.djvu/341

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
319
albert mérat

Il lui a manqué l’élévation pour être un grand poète, mais il est un des premiers parnassiens secondaires et s’élève parfois jusqu’au grand art.

Clair de lune en rade [1].


La nuit avait semé ses nuages limpides
Tout autour de la lune, astre rêveur et blanc,
Qui, du ciel bleu foncé sur l’onde au pâle flanc,
Semblait faire pleuvoir l’argent en jets fluides.
 
La voile, au long du mât, pendait pleine de rides
Tant la brise était molle et le flot somnolent.
Mes songes balancés au gré du bateau lent,
Suivaient la vision des étoiles rapides.

En rade les vaisseaux dormaient, sans remuer ;
Et l’œil, comme en plein jour, voyait diminuer
Ceux dont la course allait tenter l’horizon vaste.

C’était la nuit, montrant, riante, ses atours :
Et c’était, par la loi de l’éternel contraste,
Le plaintif Océan qui sanglote toujours.


La cathédrale [2].


La haute cathédrale est grise, presque noire,
Et découpe un profil austère sur les cieux.
Une voix vague sort des blocs silencieux :
Dans leur langue gothique [3] ils nous disent de croire.

C’est le reflet et c’est la vivante mémoire
Des âges d’autrefois sauvages et pieux.
On sent qu’en ce grand corps est l’âme des aïeux,
Et cela vous émeut comme une vieille histoire.

Avez-vous remarqué cette forme des tours,
Qui montent et qui vont diminuant toujours,
Pour porter le plus haut possible la prière ?

Que vous croyiez ou non, vous ne souriez pas
De voir ces murs géants, semblables à des bras,
Tendre vers le Seigneur leurs sombres mains de pierre.


  1. Extrait des Chimères (1866).
  2. Extrait des Chimères. — Il s’agit ici de la célèbre cathédrale de Rouen, l’une des plus belles de la chrétienté.
  3. Un très grand nombre de cathédrales, de style ogival, sont appelées gothiques tout à fait improprement, car les Goths ne sont pour rien dans l’invention de ce type d’architecture qui prit naissance dans l’Île de France. C’est Vasari, au XVIème siècle, qui mit à la mode ce terme impropre.