Ouvrir le menu principal

Page:Sensine - Chrestomathie Poètes, Payot, 1914.djvu/3

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


PRÉFACE DE LA CINQUIÈME ÉDITION




Les personnes qui connaissent déjà cette chrestomathie s’apercevront qu’elle a subi quelques remaniements : c’est ainsi qu’un certain nombre de poésies de Victor Hugo ne figurent plus dans cette édition. Ces modifications ont été nécessitées par les nouvelles dispositions de la loi sur la reproduction littéraire. Forcé de retoucher mon ouvrage, j’en ai profité pour y introduire des écrivains que, faute de place, j’avais dû éliminer, et quelques-uns des poètes nouveaux qui ont clos brillamment le XIXe siècle. J’ai fait une plus grande place (et c’était justice) aux poètes belges, aux poètes canadiens, aux poètes de la Roumanie, aux poètes exotiques. Et certainement, sous sa nouvelle forme, cette Chrestomathie présente un tableau plus complet de la poésie française.

Comme auparavant, j’ai été très éclectique dans le choix des auteurs et des morceaux : les différentes écoles littéraires, les diverses tendances religieuses ou philosophiques s’y trouvent représentées par leurs principaux protagonistes, que je me suis efforcé de caractériser objectivement dans les notices biographiques et littéraires. Je n’ai du reste rien reproduit de ces auteurs qui puisse choquer personne. Ce livre n’étant pas fait pour des enfants mais pour des adultes dont il s’agit de former surtout le jugement, il était nécessaire de lui donner ce caractère de large éclectisme. La polémique religieuse ou philosophique en est du reste complètement exclue. Dans ce volume, certains lecteurs pourront rencontrer des sentiments qui ne sont pas les leurs, ils n’y trouveront pas des opinions qui les froissent. Cette Chrestomathie reste, comme avant, une œuvre d’enseignement littéraire, où l’auteur a cherché à être le plus possible impartial.

Afin de donner à mon ouvrage une utilité scolaire plus