Ouvrir le menu principal

Wikisource β

Page:Segalen - Orphée-Roi.djvu/55

Cette page a été validée par deux contributeurs.


ORPHÉE

Ta voix…

EURYDICE

Ah ! Tu chantes avec des mots. Pourrais-tu parler comme les autres ?

ORPHÉE

Ta voix…

EURYDICE

Tu ne dis pas cela comme les autres… comme les hommes. Quand je chante à leurs repas, et s’ils ont bu, ils me prennent dans leurs mains en criant qu’ils m’aiment…

Non ! je ne laisse pas… mais ils sont forts et ils ont les bras rudes…

Toi, ton visage et tes poignets sont blancs. Voudrais-tu vivre parmi les hommes ?

ORPHÉE
se dresse avec emportement.
EURYDICE

Les deux étrangers, pourquoi te cherchaient-ils ? Ils te suppliaient comme un roi.