Ouvrir le menu principal

Wikisource β

Page:Segalen - Orphée-Roi.djvu/48

Cette page a été validée par deux contributeurs.


LE PRÊTRE

Orphée, le « Ténébreux »… Orphée, l’ « Obscur »… Orphée, l’ « Aveugle » peut-être…

Personne n’osa se nommer :

Orphée !

LE GUERRIER

Est-ce un nom heureux ?

LE PRÊTRE
avec exaltation.

C’est un nom heureux ! C’est un signe !

C’est le verbe de l’oracle. Je tiens la révélation. Il nous fallait joindre cet homme. Tout s’éclaire. Tout s’accomplit.

Écoutez l’Oracle. Maintenant on peut le répandre avec des mots. Qu’on en remplisse la vallée ! Il prédisait :

« Celui-là domptera le peuple des montagnes, Celui-là, chanteur-dans-la-nuit, qui voit de toutes ses oreilles et entend la vue de ses yeux. »

N’est-ce pas lui ? C’est bien lui.