Ouvrir le menu principal

Wikisource β

Page:Segalen - Orphée-Roi.djvu/36

Cette page a été validée par deux contributeurs.


Et toi, armé comme un Guerrier de cortège triomphal…

Que voulez-vous faire de Lui ?

LE GUERRIER

Conduis-nous.

LE VIEILLARD

Je n’ose pas. Je ne veux pas. S’il se taisait ! S’il disparaissait !

Vous ignorez s’il est mortel ou non ?

Écoutez-le : écoutez encore : jamais fils de la sourde Terre et du Ciel muet, jamais être conçu d’un être…

S’il se taisait ! Oh ! soyez pitoyables à ma vieillesse qu’il réjouit : je ne peux plus vivre ailleurs que dans l’air vivant de sa voix.

LE GUERRIER

Tu ne peux pas nous résister : conduis-nous !