Ouvrir le menu principal

Wikisource β

Page:Segalen - Orphée-Roi.djvu/133

Cette page a été validée par deux contributeurs.


Je te vois : tu es toute emprise par la terre…

La terre monte autour de tes jambes… La voûte pleut sa boue chaude sur tes seins…

Je… ne… puis…

LA MÉNADE

Gloire ! tu es à moi ! Tu es là ! Le héros va mourir dans mes bras ; — et d’abord, captif, il me tuera.

Tu es ma divine proie ! J’ai choisi le dieu que j’aime ! Il est descendu, il m’habite.

ORPHÉE

Que fais-tu ? L’immonde nous étreint. Les hommes rient, là-haut. Leurs pieds frappent nos têtes !

Ils sont ivres de ces vapeurs et de nos plaintes…

Mais non ! Ils ne vaincront pas :

Souviens-toi, nous avons chanté et le Palais a volé en nuages…