Ouvrir le menu principal

Wikisource β

Page:Segalen - Orphée-Roi.djvu/128

Cette page a été validée par deux contributeurs.


ORPHÉE

Ne fais pas mentir les échos.

LA FORME

Ma voix est véridique.

ORPHÉE

Ta voix est fausse, soudain… Qu’es-tu devenue ! Eurydice !

LA FORME

Je ne suis pas Eurydice.

ORPHÉE

Ô aveu d’ingratitude ! Tu ne serais pas Eurydice ! Tu ne me crois plus…

Qui te reconnaîtrait mieux que moi ?

Réponds ! — Tu n’oses pas ? Ta voix changée, tu en as peur toi-même…

Oui. Mieux vaut se taire… se taire et… Fuir tout d’un coup !

Viens, remontons vers le Palais chantant.