Ouvrir le menu principal

Wikisource β

Page:Segalen - Orphée-Roi.djvu/121

Cette page a été validée par deux contributeurs.


à l’opposé, vers l’extrême droite, un Antre sans espoir d’où sortent des vapeurs rampantes.
LE GUERRIER

Il osera. Je le pousserai.

LE VIEILLARD

Ho !

LA MÉNADE

C’est là… peut-être… le meilleur destin pour lui. On oublie… Il oubliera… Il dépouillera sa folie. Il deviendra comme les autres.

LE PRÊTRE

Qu’il y aille, et n’en sorte jamais !

LA MÉNADE

Laissez… Laissez-moi le conduire. Laissez-le moi.

LE PRÊTRE

Prends garde. Il est mortel à qui l’approche. Et l’Antre est plein de vapeurs empoisonnées.