Ouvrir le menu principal

Wikisource β

Page:Segalen - Orphée-Roi.djvu/118

Cette page a été validée par deux contributeurs.


LA MÉNADE

Il ne l’aimait plus.

LE PRÊTRE

Elle devait mourir de lui.

LA MÉNADE

Il l’a trouvée indigne de lui.

LE VIEILLARD

Oh ! Ô ma fille !

LE GUERRIER

Nous diras-tu comment elle est morte ?

LE VIEILLARD

Elle est morte par grand amour.

LE GUERRIER

Ha ! Le vieux fou !

LE PRÊTRE

On ne meurt pas d’amour parmi les gens que nous sommes.