Ouvrir le menu principal

Wikisource β

Page:Segalen - Orphée-Roi.djvu/110

Cette page a été validée par deux contributeurs.



vision du sol, des piliers et des voûtes et de la Mer.
EURYDICE

Ah ! le Palais s’envole ! la mer bouillonne !

Qui est cette lueur qui bat ?

ORPHÉE

Réjouis-toi. Le soleil a peur de nous.

EURYDICE

Je l’ai maudit dans mon rêve.

ORPHÉE

Ceci est mon rêve chantant.

EURYDICE

Sans réveil ! Sans réveil !

ORPHÉE

Réjouis-toi.

EURYDICE

Nos voix se répondent.