Ouvrir le menu principal

Wikisource β

Page:Segalen - Orphée-Roi.djvu/109

Cette page a été validée par deux contributeurs.


EURYDICE

Ne tarde plus. Nous ne pouvons revenir en arrière.

ORPHÉE

Eurydice !

EURYDICE

Déjà cela est profondément doux et beau.

ORPHÉE

Eurydice !

EURYDICE

Tu m’as promis des noces inouïes…

ORPHÉE

en répons, jette son premier grand cri de puissance.
La Lumière fauve du jour s’est changée sous le cri en luminosité vibrante qui grandit à chaque imprécation, qui pénètre et va dissoudre toute