Page:Segalen - Les Immémoriaux.djvu/134

Cette page a été validée par deux contributeurs.


plage houleuse, se gonfla de beaux adieux retentissants, emplit tout le dessous du ciel, et, se ruant par les brèches des vallées, vint retentir et tonner jusqu’au ventre de l’île. — L’île s’éjouit dans ses entrailles vertes.