Ouvrir le menu principal

Page:Sandeau - Sacs et parchemins.djvu/75

Cette page a été validée par deux contributeurs.


Bretagne, la foi et l’hommage que tout gentilhomme doit à la beauté. En accourant au devant de vous, monsieur, je n’ai fait que mon devoir, et jamais devoir ne fut plus doux, plus facile à remplir. Mon notaire m’a plus d’une fois entretenu de vos travaux, de votre richesse, qui ne serait rien à mes yeux, si elle n’était le fruit de vos œuvres, le prix de votre intelligence. En me confiant le soin de vous faire les honneurs de cette contrée, Jolibois s’est acquis des droits sacrés à ma gratitude.

— Et à la mienne aussi, dit M. Levrault. Quoique nous soyons habitués, nous autres grands industriels, à nous voir bien reçus partout, je dois avouer, monsieur le vicomte, que j’étais loin de m’attendre à tant de courtoisie.

— Comment donc cela, monsieur ? S’il est encore par-ci par-là quelques marquis