Ouvrir le menu principal

Page:Sandeau - Sacs et parchemins.djvu/360

Cette page a été validée par deux contributeurs.


vœux et leurs espérances. Vous me parliez, à la Trélade, de rapprocher, de réconcilier la noblesse et la bourgeoisie. On s’y prend, parbleu ! d’une étrange manière. Est-ce en glorifiant le passé, en insultant le présent, que vous comptez accomplir notre projet de fusion et de ralliement ?

— Dans l’accomplissement de notre projet, ne l’oubliez pas, mon ami, chacun de nous avait sa tâche, La mienne est remplie, la vôtre commence. Je m’étais engagée à réunir chez vous l’aristocratie ; n’ai-je pas tenu parole ? C’est à vous maintenant d’appeler la classe bourgeoise. Qui vous arrête ? Allons, mettons en présence bourgeoisie et noblesse ; qu’elles s’écoutent, qu’elles se comprennent mutuellement, et nous verrons se réaliser notre rêve.

— Eh bien ! madame la marquise, dit M. Levrault allant droit au but, si vous sou-