Ouvrir le menu principal

Page:Sandeau - Sacs et parchemins.djvu/336

Cette page a été validée par deux contributeurs.


jamais franchi le seuil de l’hôtel Levrault. S’il eût connu la langue des poètes aussi bien que le prix courant des draps d’Elbeuf et de Louviers, M. Levrault eût volontiers comparé la marquise à l’alouette captive dont se sert l’oiseleur pour prendre ses crédules compagnes. Sans chercher pour sa pensée une forme si délicate, comme il s’applaudissait de sa finesse et de sa patience ! comme il admirait avec complaisance sa résignation et son humilité ! comme il riait dans sa barbe de voir la marquise lancer le gibier et l’amener au bout de son fusil !

Cependant les jours, les semaines s’écoulaient ; Gaston ne parlait pas d’aller aux Tuileries. En homme bien élevé, en bourgeois qui sait vivre et connaît toute la valeur des ménagements dans les transactions humaines, M. Levrault n’avait jamais posé la question à son gendre en termes formels ; rassuré