Ouvrir le menu principal

Page:Sandeau - Sacs et parchemins.djvu/305

Cette page a été validée par deux contributeurs.


à qui M. Levrault ne pardonnait pas d’avoir servi de compères à Gaspard, toute la noblesse des environs avait été conviée et s’était empressée d’accourir, pour observer l’attitude des La Rochelandier et en faire des gorges chaudes. L’humeur altière de la marquise était bien connue dans le pays ; on devinait sans peine tout ce qu’elle avait dû souffrir avant de se résigner à l’humiliation d’une pareille mésalliance. En flairant de près les millions de l’ancien marchand de drap, hobereaux et douairières comprirent qu’enveloppée dans un miel si doux, la pilule la plus amère vaut un bonbon du jour de l’an ; s’ils s’obstinèrent à rire, c’est qu’ils cherchaient à se consoler. Il n’en était pas un qui n’eût voulu se sentir dans la peau du jeune marquis, pas une qui n’enviât secrètement la mère de Gaston : tous auraient avalé le calice sans sourciller. La marquise, d’ail-