Ouvrir le menu principal

Page:Sandeau - Sacs et parchemins.djvu/301

Cette page a été validée par deux contributeurs.


formons qu’une seule et même famille ?…

— Ah ! répondrais-je, soyez les bienvenus ! s’écria la marquise avec effusion. Béni soit le jour qui me donne une fille…

— Et qui me rend un fils ! s’écria M. Levrault couvrant de gros baisers la blanche main qu’il pressait dans les siennes.

Puis, au plus fort de son ivresse, il porta son mouchoir à ses yeux.

— Quoi ! mon ami, demanda la marquise avec intérêt, auriez-vous eu le malheur de perdre ?

— Ah ! madame, un enfant si charmant, si blond, si blanc, si rose ! Perdu, hélas ! oui, madame, perdu !… Souvenir affreux !… C’était à Paris, par un soir de fête… On tirait un feu d’artifice sur la place de la Concorde…

— Mon ami, reprit la marquise peu curieuse d’en savoir davantage, ne soyons pas ingrats envers la destinée, ne mêlons point