Ouvrir le menu principal

Page:Sandeau - Sacs et parchemins.djvu/300

Cette page a été validée par deux contributeurs.


liance avec les Levrault. Le grand industriel avait en lui tant de ressources ingénieuses, ce diable d’homme se sentait si retors, si madré, qu’il ne désespérait pas d’en venir à ses fins et de prendre la marquise dans ses filets.

— Revenons à vous, mon ami ; c’est assez parler de Gaston, reprit enfin madame de La Rochelandier. Où donc en étions-nous, que vous disais-je tout à l’heure ?

— Madame la marquise, répliqua le rusé Levrault, vous me disiez que vous ne connaissez pas une grande maison qui ne s’ouvrît devant moi avec empressement, qui ne s’estimât heureuse et fière de recevoir à son foyer l’ange que Dieu m’a donné pour fille.

— Eh bien ! mon ami ?…

— Eh bien ! si j’allais un jour vous rappeler ces belles paroles ? si, prenant ma fille par la main, j’allais vous dire : Madame la marquise, nos enfants s’aiment, ne