Ouvrir le menu principal

Page:Sandeau - Sacs et parchemins.djvu/274

Cette page a été validée par deux contributeurs.


dité du trône de juillet, quand la marquise elle-même se permettait à peine d’en douter ? Avec cette finesse d’intelligence qui lui faisait rarement défaut, il en était venu tout doucement à suspecter le désintéressement des bons avis du tabellion, à se demander si le drôle n’avait pas tenté, lui aussi, un coup de main sur les millions du grand industriel ; il se gaudissait tout seul en songeant au pied de nez avec lequel maître Jolibois avait dû, ce jour-là, rentrer dans son étude. Qu’on se rassure donc, notre Levrault nous est rendu. Engourdies un instant par la mélancolie, sa sottise et sa vanité s’étaient réveillées plus vivaces, plus florissantes que jamais. Pour tenir tête aux grands airs de la noble dame, il avait redoublé de faste, et, comme disent les marins, mis toutes voiles dehors. Jamais ses écus n’avaient fait autant de tapage, jamais il n’avait déployé tant de luxe et de