Ouvrir le menu principal

Page:Sandeau - Sacs et parchemins.djvu/186

Cette page a été validée par deux contributeurs.


Le repas fut joyeux. Les deux convives mangèrent et burent comme quatre. La confiance de Jolibois était passée dans le cœur de Gaspard. M. Levrault fit tous les frais de l’entretien ; on pense si les deux bons apôtres s’amusèrent à ses dépens. Ils s’en donnèrent à cœur joie et se le renvoyèrent comme une balle ou comme un volant. Si M. Levrault se fût trouvé caché dans un coin, il eût été satisfait, j’imagine. Au dessert, ainsi qu’il l’avait promis, maître Jolibois exposa le plan de la bataille qu’il se proposait de livrer le lendemain. Il s’agissait d’arrêter les progrès des La Rochelandier et d’emporter la position par un coup d’audace. Il était permis de supposer que Laure n’avait rien négligé pour donner l’éveil à son père. Jolibois devait s’emparer du grand industriel ; il se chargeait de perdre la marquise et son fils dans son esprit, de relever le