Page:Sandeau - Sacs et parchemins.djvu/184

Cette page a été validée par deux contributeurs.


de Dieu ! mais nous aurons l’honneur de leur disputer la partie. Nous ne tomberons pas sans gloire, nous ne rendrons pas les armes avant d’avoir combattu. Allons, relevez-vous. Bon courage et bonne espérance ! Les destins sont changeants. Nous avons eu aujourd’hui notre défaite de Waterloo, peut-être aurons-nous demain notre victoire d’Austerlitz.

— Jolibois, noble ami, s’écria Gaspard, dont la figure brumeuse venait de s’éclairer comme par enchantement, verriez-vous un moyen de rentrer dans votre argent ?

— Je vois un moyen de rajeunir l’éclat du nom de Montflanquin ! s’écria Jolibois avec le ton inspiré d’un prophète.

Ils tombèrent dans les bras l’un de l’autre et se tinrent quelque temps embrassés.

— Dites, parlez, ce moyen, quel est-il ? demanda Gaspard avec avidité.