Ouvrir le menu principal
Cette page n’a pas encore été corrigée





Scène VI


LE DOCTEUR, PÉDROLINO, paraissant sur la porte de la maison.



PÉDROLINO.

Chut !


LE DOCTEUR.

Allons, quand on vous appelle !…


PÉDROLINO.

Chut ! chut, monsieur !


LE DOCTEUR.

Comment ?


PÉDROLINO.

Silence !


LE DOCTEUR.

Comment, silence ?


PÉDROLINO, descendant la scène.

Eh ! oui, monsieur, vous allez déranger la grive qui couve.


LE DOCTEUR.

OÙ donc ?


PÉDROLINO.

Là, sur votre tilleul… Tenez, la v’là partie !… quand je vous le disais ! Si vous criez comme ça, vous ferez tourner les œufs !


LE DOCTEUR.

C’est bon, c’est bon… Voyons, çà, votre figure.


PÉDROLINO.

La v’là, monsieur.

Il s’approche pour se faire embrasser.

LE DOCTEUR, le repoussant.

Voyez un peu l’imbécile ! Ah çà ! avez-vous fait tout ce que je vous avais recommandé l’année dernière, à la fin de mes vacances.


PÉDROLINO.

Oh ! monsieur, moins je vous vois, plus je pense à vous.