Page:Sand - Theatre complet 1.djvu/419

Cette page n’a pas encore été corrigée



MOLIÈRE.

Qu’importe le succès ?


ARMANDE.

Mais, moi, j’y tiens pour mon compte.


MOLIÈRE.

Vous le voulez ? Allons ! Duparc nous soufflera.

Ils récitent un fragment de Tartufe et restent interrompus.




Scène VII


Les Mêmes, BARON.




BARON.

Mon ami, on a besoin de vous par ici.


MOLIÈRE.

Oh ! n’avoir pas un moment de calme ! Qu’est-ce qu’il y a donc, Baron ?


BARON.

Hélas ! c’est M. Chapelle qui est ivre jusqu’aux dents et qui mène un si grand bruit de son admiration pour vous dans les coulisses, que le spectacle en est troublé ; vous pourrez seul lui faire entendre raison et l’engager à s’endormir dans quelque coin.


MOLIÈRE.

Ne peux-tu l’enfermer dans ta loge ?


BARON.

Il me prend pour un exempt et m’appelle M. Loyal.


MOLIÈRE.

Ah ! les amis !


DUPARC.

Je le vais jeter en bas des escaliers !


MOLIÈRE.

Non ! il est insupportable, mais il est si bon, et il m’aime tant !

Il sort avec Duparc.