Page:Sand - Theatre complet 1.djvu/385

Cette page n’a pas encore été corrigée





Scène XVII


Les Mêmes, PIERRETTE.




PIERRETTE, accourant.

Monsieur Molière ! monsieur Molière ! le roi… le roi qui vient !

Les portes du fond s’ouvrent, Louis XIV paraît, déguisé en Égyptien, avec une suite qui reste sur le seuil.




Scène XVII


Les Mêmes, LE ROI




LE ROI, un masque à la main.

Eh bien, Molière, me voilà prêt. Nous avons encore cinq minutes. Voulez-vous regarder s’il ne manque rien à mon ajustement ?


MOLIÈRE, le toisant attentivement.

Rien, sire.


LE ROI.

Marchons donc.


MOLIÈRE.

Puisque Votre Majesté a cinq minutes à perdre, je lui en demande une pour moi.


LE ROI, souriant.

Je vous en donne deux. Parlez vite.


MOLIÈRE.

Je demande à Votre Majesté d’avoir pour agréable que je prenne pour ma femme mademoiselle Gresinde-Armande Béjart, qui s’efforcera de lui complaire en continuant son emploi dans la troupe honorée des bontés royales.


LE ROI.

Ce mariage m’est agréable, puisqu’il assure à mon théâtre une comédienne excellente. Je vous fais mon compliment à tous deux. (Il fait un pas, s’arrête et se retourne vers Armande) Madame Molière, vous avez là un grand nom à soutenir ! Ce