Ouvrir le menu principal

Page:Sand - Theatre complet 1.djvu/221

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



MADELEINE.

Mon Dieu, c’est comme un rêve, et vous ne me donnez pas le temps de me reconnaître !… Allons ! puisque tout le monde le veut ici, il faudra peut-être bien que je finisse par le vouloir moi-même !



FIN DE FRANÇOIS LE CHAMPI