Page:Sand - L Autre.djvu/77

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



LE DOCTEUR.

Laissez la tranquille, mon enfant. Tenez, je serais bien aise de parler d’elle avec monsieur Maxwell…


HÉLÈNE.

Oui, oui, je cours le chercher !

Elle sort.

JEANNE.

Mais, monsieur le docteur, elle est glacée !


LE DOCTEUR.

Il y a un peu de syncope. Le flacon ? Jeanne entre dans le boudoir.) Hélas ! c’est bien inutile !


CÉSAIRE, effrayé.

C’est donc grave ?


LE DOCTEUR, qui consulte le pouls.

Tout ce qu’il y a de plus grave ! c’est la fin, je m’y attendais, je la sentais venir depuis hier… Voyez, mon cher Césaire, une douce mort, digne d’une généreuse vie !… Attendez… non ! plus rien ! c’est fini !


JEANNE, qui revient avec le flacon.

Fini ?


CÉSAIRE, sanglotant.

Pauvre madame ! chère madame !




Scène VII


Les Mêmes, MAXWELL




MAXWELL, accourant.

Ah ! mon Dieu ! est-ce que… ?


LE DOCTEUR.

Hélas ! Oui, voyez, constatez.


MAXWELL.

Songez à Hélène qui me suit ! retenez-la…