Page:Sand - L Autre.djvu/73

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



MAXWELL.

Et vous ne vous rappelez rien de lui ?


HÉLÈNE.

Il ne m’aura donc jamais bénie !… et elle, elle ne l’aura donc jamais revu ! Voyez ! c’est navrant, cette lettre qu’elle écrit à un mort !


LA COMTESSE, se retournant.

Mort ?… Qui donc est mort ?

Castel cesse brusquement de jouer.

JEANNE, vivement.

Personne, madame !


HÉLÈNE, allant à elle.

Non, non, personne, chère mère ! Est-ce que vous avez fini de dicter ?


LA COMTESSE.

Oui, ma mignonne, j’ai parlé pour nous deux : signe.


HÉLÈNE, signe.

Voilà, maman.


LA COMTESSE.

Et l’adresse ?


HÉLÈNE.

Vous la connaissez, Césaire ?


CÉSAIRE.

Parfaitement !

Il plie et met l’adresse.

LA COMTESSE.

À présent, mes enfants, mes amis, je me sens lasse.


JEANNE.

Madame veut se retirer ?