Page:Sand - L Autre.djvu/53

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


ses parents, à lui, et ce consentement donné après le mariage contracté, vous n’avez jamais pu savoir si l’acte de mariage avait été bien et dûment régularisé ?


BARTHEZ.

Qu’importe cela ! Le second mariage du comte l’a assez enrichi pour que ses enfants du second lit n’aient point à envier le modeste héritage que la grand’mère destine à son Hélène. Je voudrais bien voir qu’après avoir dévoré en un tour de main son héritage paternel, ce beau marin voulût empêcher sa mère de tester comme elle l’entendra !


MARCUS.

Mais s’il refuse son consentement au mariage d’Hélène ?


BARTHEZ.

S’il le refuse, il proclame son autorité paternelle et nous le tenons ! Nous sommes à l’abri de son caprice.


HÉLÈNE, entrant.

Bonjour, monsieur Barthez ! bonjour, docteur ! Justement ma grand’maman vous attend.

Barthez et Pons sortent.




Scène X


Les Mêmes, HÉLÈNE, JEANNE.




HÉLÈNE.

Elle consent ! (À Marcus.) Viens ! elle veut te le dire et t’embrasser. (Bas, à Jeanne.) Tu es contente de moi, à la fin ? (Bas, à Césaire.) Nous ferons deux noces ! (Ils sortent tous, Jeanne et Césaire sortent les derniers.)


CÉSAIRE.

Elle a dit deux noces !