Page:Sand - L Autre.djvu/51

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


a vraiment du cœur, Hélène !… L’ai-je remerciée ? Non, ce ne serait pas digne… Elle fait pour moi ce que j’aurais fait pour elle !




Scène IX


MARCUS, BARTHEZ, LE DOCTEUR PONS, puis CÉSAIRE.




LE DOCTEUR, à Barthez.

Ah ! vous voilà, notaire de mon cœur ! Bonjour !


BARTHEZ.

Salut au cher docteur Pons ! (À Marcus.) Eh bien, mon pauvre garçon… ?


LE DOCTEUR.

Bah ! bah ! il a du courage, voyez !


MARCUS.

Du courage et de l’appétit, ma foi, pour le repas des fiançailles.


BARTHEZ.

Quelles fiançailles ?


MARCUS.

J’épouse Hélène.


CÉSAIRE, qui vient d’entrer.

Vraiment ?


MARCUS, à Césaire.

Vous êtes content, mon ami ?


CÉSAIRE, avec effusion.

Oh ! oui, par exemple !